Quelle justice après la guerre ?

La vision de la guerre a beaucoup évolué au cours du dernier siècle, avec l’arrivée de nouveaux moyens de communication et l’intensification des moyens de destruction. La guerre est devenue à la fois plus meurtrière et plus concrète, même loin des lieux de bataille.

Ces transformations ont mené à l’introduction de cadres internationaux définissant les règles entourant la guerre, identifiant ce qui était et n’était pas acceptable. Ces cadres ont permis la création de divers tribunaux internationaux chargés de poursuivre les criminels de guerre.

Toutefois, il y a tout un pas entre ces cadres et la réalité du terrain. Les puissants n’ont jamais eu à répondre de leurs actes et les plus faibles ont transformé la guerre pour l’éloigner du cadre bien propre des accords internationaux.

Alors, comment intégrer cette réalité dans notre réflexion sur la justice en temps de guerre ?

Notre invité d’aujourd’hui s’intéresse à cette question depuis plusieurs années, particulièrement sous l’angle de la justice d’après-guerre.

Christian Nadeau est philosophe et professeur à l’Université de Montréal. Auteur de nombreux ouvrages, dont « Justice et démocratie, une introduction à la philosophie politique » et « Liberté, égalité, solidarité. Refonder la démocratie et la justice sociale », il n’hésite pas à prendre part directement aux grands débats publics. Spécialiste de la philosophie politique, il poursuit également une réflexion plus formelle sur les questions de justice.

Écoutez l’émission ici :

MP3 - 18.9 Mo

Diffusion

Cette émission sera diffusée à Radio VM le jeudi 17 septembre à 13 h 30 et en rediffusion samedi le 19 septembre à 16 h.

L’émission sera également disponible en téléversement sur cette page et en baladodiffusion sur la page Université de Montréal de iTunes U à partir du dimanche 20 septembre.

Merci à la Fondation familiale Trottier et au Fonds de recherche du Québec pour leur contribution à la production de cette émission.

Image : @sage_solar